» Les piscines de Biopooltech surfent sur la vague verte « 

Découvrez les grandes tendances innovantes chez BioPoolTech

Paru sur Le Moniteur

« Le covid n’a pas perturbé le marché florissant des piscines. Fondateurs de BIOPOOLTECH à Meyreuil (Bouches-du-Rhône) en 2016, Emmanuel Berthod et Jérôme Viala ont inventé un concept de bassins en bois immergés, connectés et équipés d’un système de filtration inspiré de celui du lagunage. Et ils comptent profiter de cet engouement grâce à leur procédé écologique. Ils tablent sur un chiffre d’affaires de 25M€ d’ici à cinq ans, contre 1,5M€ cette année et un réseau d’une centaine de franchisés, contre une dizaine aujourd’hui. À cette date, ils auront déployé leur réseau en Europe et au Canada. « Nous avons un rôle de franchiseur formant et nous demandons un droit d’entrée de 15 000 euros à la signature du contrat d’exclusivité. Nous sommes aussi une centrale d’achat vendant clé en mains tout le matériel, de la filtration au bassin modulaire », précise Emmanuel Berthod.

La jeune pousse poursuit également sa démarche d’amélioration. Primé en 2019 au salon CES de Las Vegas (États-Unis), son système de filtration écologique, exempt de produits chimiques, sera encore plus performant grâce à deux projets de recherches qui démarrent ce printemps via une convention avec le CNRS. Ils consistent à identifier les bonnes bactéries afin d’optimiser les filtres à nettoyage et à mettre au point un anti-algues naturel.

Prédire les pannes. En parallèle, BIOPOOLTECH étudie de nouvelles options pour enrichir le dispositif déjà capable de prédire les pannes et d’anticiper des défauts électriques du réseau. Bientôt, il comprendra un surveillant de baignade virtuel. « Une caméra avec un algorithme qui veille 24h/24 sur le bassin. Comme toutes nos solutions, ces dispositifs sont compatibles avec l’ensemble des systèmes », ajoute Emmanuel Berthod. D’autres outils d’aide à la vente sont en vue pour faciliter les devis sous forme de questions-réponses. Y sera associée une fonction de visualisation de l’implantation de la piscine via la réalité augmentée. Un apport continuel qui justifie le prix moyen de 35 000 euros de la piscine prête à baigner. »

Christiane Wanaverbecq

Source : https://www.lemoniteur.fr/article/les-piscines-de-biopooltech-surfent-sur-la-vague-verte.2145759